Retour accueil

Retour sur le colloque SERA

sera2014groupeLe succès du colloque SERA

Publié le 10.12.2014

Le colloque international de la Socielty for Ecological Restoration of Australasia (SERA) s'est tenue du 17 au 21 novembre 2014 au complexe Nouvata.
Cet événement, organisé par l'IAC et la SERA, a rencontré un vif succès auprès de la communauté scientifique locale et internationale.

Retour sur une semaine scientifiquement riche...

 

Restaurer pour survivre

seradiscours"Un monde sans nature est un monde invivable pour l'Humanité et l’avenir de l’espèce humaine dépendra de sa capacité à restaurer les écosystèmes qu’elle détruit". C’est en ces termes que Kingsley Dixon président de la SERA a commencé son discours d’ouverture de la conférence et présenté les enjeux de la restauration écologique aujourd’hui. 

"Nous sommes réunis pour faire progresser la connaissance dans un domaine scientifique où les activités de recherches sont récentes et beaucoup reste à faire" a ajouté L. L'Huillier, directeur IAC. 

Comment restaurer les milieux à de larges échelles ? Comment recréer une dynamique naturelle ? Comment transposer des modèles continentaux à des échelles insulaires plus petites et plus sensibles aux pressions ? C’est pour répondre à ces questions, et bien d’autres, que les 170 participants, qu’ils soient scientifiques, gestionnaires de l’environnement, agent de société minière ou encore membres d’une association environnementale, sont venus participer au colloque SERA. Les divers spécialistes ont pu, grâce à un programme scientifiquement riche, découvrir des méthodes innovantes de restauration ainsi que de conservation et échanger sur leurs expériences respectives. 

 • Télécharger le programme complet (pdf 0,5 Mo)

• Voir les photos des journées de conférence (pdf 1Mo)

 

Tableauchiffres

 

 Un accueil coutumier qui a marqué les esprits

soireeCCT La cérémonie d’ouverture a eu lieu mardi 18.11 en soirée au Centre Culturel Tjibaou. La délégation internationale, accueillie dans un premier temps par des chants et une danse mélanésienne traditionnelle présentée par la troupe Bua-Kedeigne, a ensuite pris part à la cérémonie coutumière au niveau de l’aire Mwaka. 

Laurent L’Huillier, directeur a présenté la coutume au nom de la délégation. Des messages forts ont été échangés avec le Grand Chef Païta. « La Terre et la préservation de l’environnement sont des choses importantes pour nous. C’est pourquoi nous vous remercions d’être venus si nombreux et de si loin pour nous aider à sauver notre environnement » a témoigné le grand chef Païta.

Quatre discours officiels ont ensuite été prononcés par Laurent L’Huillier (IAC), Kingsley Dixon (SERA), Soumynie KARTADIWIRJA (Gouvernement), Marie-Paule Tourtre-Trolue (Haut-commissariat) puis la délégation a été invité conviée au cocktail dinatoire. « C’était une cérémonie très émouvante et chargée de sens » confie Noémie Saint-Germain, étudiante à l’IRD « Nous avons eu l’impression d’être investis d’une mission importante et cela nous motive ».

• Lire les discours (pdf 100 Ko)

• Voir les photos de la cérémonie d'ouverture (pdf 0,5 Mo)

 

 

Quand l'effervescence scientifique bat son plein

seraposter Mercredi 20 novembre en soirée, 24 chercheurs confirmés, doctorants ou praticiens étaient invités à présenter des posters scientifiques résumant leurs programmes de recherche. L’occasion de susciter l’intérêt et d’échanger avec des interlocuteurs intéressés par leur sujet. Une petite dégustation de vins et de fromages français accompagnait l’événement. 

« Habituellement,  les sessions poster sont toujours désertées dans les colloques internationaux et là nous avons fait le plein. Il y a une effervescence scientifique qui fait plaisir à voir et probablement des collaborations qui sont en train de naître » confiait Bruno Fogliani, directeur adjoint de l’IAC. 

« De nombreuses collaborations scientifiques sont en train de naître… »

 Une quinzaine d’élèves de la section Science Académie du Lycée Jules Garnier a été invitée à assister à cet événement. « Nos lycéens ont posé beaucoup de questions à leurs pairs et pu prendre modèle. Au cours de leurs cursus, ils seront confrontés à se genre d’exercice et ils ont beaucoup appris ce soir »  s’enthousiasmait Monique Gervolino, leur professeur d'anglais.

Plus tard dans la soirée, une rencontre entre de jeunes chercheurs calédoniens qui ont créée une start-up dans le domaine de la restauration écologique et les participants du colloque SERA s’est tenue au Nouvata. « Nous avons voulu montrer des filières prometteuses où l’on peut réussir dans un domaine où la recherche n’est pas le seul débouché possible » témoigne Charly Zongo, organisateur de cette rencontre.

• Voir les photos de la session poster

 

 

A la découverte des sites calédoniens remarquables

serafieldtripQuatre visites de terrain ont été organisées jeudi 20 novembre afin de faire découvrir aux participants des zones de restauration ou de conservation remarquables en Nouvelle-Calédonie. "Magnifique, surprenant" a été leur maître mot des scientifiques étrangers à leur retour de ces visites.

Lieux : Mine et chantiers de restauration de KNS, tribu de Gohapin, Grand sud-Vale, Parc des Grandes Fougères

 • Voir les photos des visites de terrain (pdf 1 Mo)

 

 

Un projet d'éco-restauration pour compenser les émissions de carbone

Le comité d’organisation du colloque a évalué que la quantité de CO2 émis par les participants au colloque pour venir en Nouvelle-Calédonie s’élevait à 37 tonnes. Afin de compenser, au moins partiellement ces émissions de gaz induites et incompressibles le comité d’organisation local (LOC) a mis en place un Fonds Compensation Carbone d’une valeur de 800.000 F et lancé un appel à projet pour sélectionner un projet local et participatif de restauration écologique d’un milieu dégradé de Nouvelle-Calédonie. Deux dossiers ont été reçus et étudiés par le comité SERA.

C’est le projet « Xârâcuu : un chantier vert pour réparer » présenté par l’association MOCAMANA qui a été retenu. Ce projet vise à impliquer de jeunes délinquants dans un chantier de replantation de 1000 plants de forêt sèche.

 

Que sera SERA

"La 2ème conférence de la SERA qui vient de se tenir à Nouméa a été une réussite. Mais cette dernière journée ne marque pas une fin mais le début de collaborations multiples " a conclut Kingsley Dixon lors de la cérémonie de clôture. 

"Je rentre à Fidji avec de meilleures connaissances sur le rôle fondamental des services écologiques que rend la nature et  nous allons davantage prendre cela en considération pour mener à bien nos projets" confie Nunia Thomas, directrice de l'ONG Nature Fidji".

Pour Murray Potter, professeur de zoologie à l'Université de Massey en Nouvelle-Zélande "Il nous arrive parfois d'être découragés tant l'ampleur de la tâche est immense ou les échecs sont fréquents mais de nombreuses inititiatives positives, menées à grande et petite échelles, ont été présentés pendant cette semaine et cela redonne de l'espoir".

« Cette conférence SERA a réduit les distances entre nous. (...) Beaucoup de collègues étrangers ont pris conscience que la Nouvelle-Calédonie était une terre de science extraordinaire… »

La conférence s'est ensuite clôturée par la remise des prix aux étudiants et une coutume. "Cette deuxième conférence SERA a raccourci les distances entre nous. De nombreux collègues de la région ont pris conscience que la Nouvelle-Calédonie n'est qu'à 2 ou 3 heures d'avion et qu'elle représente une terre de sciences extraordinaire" a conclu Bruno Fogliani.

 • Voir les photos de la cérémonie de clotûre

tableau prix

• Télécharger la présentation de Mélanie James

• Télécharger le poster de Martin Thibaut (pdf 2 Mo)

 

 La prochaine conférence de la SERA en 2016 se tiendra en Nouvelle-Zélande, à l'université de Hamilton

 

seraproceedings    Productions

     • Site internet SERA : cliquez ici

     • Télécharger les actes du colloque (pdf 5 Mo - 150 pages): cliquez ici

     • Télécharger le guide d’information (pdf 3 Mo - 28 pages): cliquez ici

     • Télécharger l'affiche (Format 40x60cm, pdf 1 Mo) : cliquez ici

 

Article posté le 10 décembre 2014

Rédaction : Estelle Bonnet-Vidal

 

sposorsera2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour : Actualités