L'Institut agronomique néo-Calédonien est un organisme de recherche original et unique
en Nouvelle-Calédonie. Il mène des recherches finalisées en appui au développement
rural du pays, centrées autour des enjeux d'agriculture durable, d'environnement
exceptionnel à préserver, et de transformations du monde rural.
Retour accueil

Nouvelles espèces

Paronthobium iacDe nouvelles espèces décrites

Article publié le 19.09.2016

Si la Nouvelle-Calédonie n'échappe pas au phénomène mondial d'une érosion massive de sa biodiversité en raison de l'emprise croissante de l'homme sur les milieux naturels, elle reste une oasis de découvertes ou redécouvertes naturalistes en tout genre. Des sommets de la Chaîne aux tréfonds du lagon, de nouvelles espèces sont chaque année découvertes et décrites par les scientifiques. Petit tour d'horizon de celles qui ont dernièrement impliqué l'IAC,...

Mon nom est IAC. Dans le cadre de la révision du genre Paronthobium, un groupe de scarabées de Nouvelle-Calédonie, deux entomologistes du Museum National d'Histoire Naturelle, Olivier Montreuil et Thomas Théry, ont découverts et décrits 15 nouvelles espèces de scarabées dont l'une porte le nom, et c'est une première,.... de l'IAC ! "Paronthobium iac" a été baptisé ainsi car cet insecte a été découverte à la station agronomique de Pocquereux. Le genre Paronthobium compte désormais 22 espèces. Les photos et les clés d'identification sont à découvrir dans cet article.

Et bien chantez maintenant ! En Nouvelle-Calédonie la famille des cicadidés (les cigales) est constituée d'espèces uniquement endémiques, dont certaines sont connues pour la taille spectaculaire de leurs mâles qui peuvent atteindre 5 cm. Un important travail réalisé dans le cadre du stage de Quentin Delorme à l'IAC (encadrement par C. Mille et H. Jourdan (IRD) a donné lieu à la refonte totale de la taxonomie de ce groupe et à la découverte de quatre nouvelles espèces. Initialement représentée par le seul genre « Kanakia Distant 1892 », la famille des cigales de Nouvelle-Calédonie accueille désormais deux nouveaux genres : Panialna Delorme, 2015 endémique du Mont Panié et Pseudokanakia Delorme, 2015 que l'on rencontre exclusivement dans le Grand Sud, faisant de l'archipel un des plus importants hot spot pour ce groupe entomologique. Accès à l'article

 

Mezoneuron ouenensisL'espèce qui venait de l'Ouen. Dans le cadre de la révision de la liste rouge IUCN des espèces végétales de Nouvelle-Calédonie menacées, conduite par un consortium d'experts en botaniques de l'association Endemia, de l'IAC et de l'IRD, la liane micro-endémique aux jolies clochettes jaunes Mezoneuron ouenensis, que l'on croyait définitivement éteinte, a été récemment redécouverte à l'île Ouen. Le comité de gestion de l'île prévoit de mettre en place des mesures de conservation, comme une pépinière, et pourra compter sur l'appui de nos scientifiques, tel que Gildas Gâteblé.

Lire l'article d'Esther Cunéo dans Les Nouvelles Calédoniennes du 31.08.2016

 

Un écrin Pl@ntnet pour les espèces rares et menacées. Dans le cadre du projet « Conservatoire botanique », soutenu par la province Sud, l'IAC alimente la base de données « Pl@ntnet » qui présente l'ensemble des informations connues sur les espèces végétales rares et menacées de Nouvelle-Calédonie (ERMNC) répertoriant la localisation géographique et le statut des espèces. Les informations sont accessibles à l'adresse http://publish.plantnet-project.org/project/ermnc. Des informations plus confidentielles comme le calendrier de récolte et les itinéraires techniques pour leur reproduction sont uniquement accessibles par les gestionnaires provinciaux de l'environnement. Plus de 600 ERMNC sont actuellement renseignées. En savoir plus.

 

Rédaction Estelle Bonnet-Vidal

 

Retour : Actualités