L'Institut agronomique néo-Calédonien est un organisme de recherche original et unique
en Nouvelle-Calédonie. Il mène des recherches finalisées en appui au développement
rural du pays, centrées autour des enjeux d'agriculture durable, d'environnement
exceptionnel à préserver, et de transformations du monde rural.
Retour accueil

Acteurs économiques

430.act eco1

Des collaborations sont effectives également avec la plupart des organisations techniques présentes en Nouvelle-Calédonie dans les domaines agricoles, positionnant l’IAC de manière tout à fait privilégiée pour asseoir sa mission d’organisme de recherche en appui au développement.


L’IAC entretient ainsi des relations partenariales directes et régulières avec les services techniques de la Nouvelle-Calédonie, de la Province des Iles Loyauté, de la Province Nord, de la Province Sud, de la Direction de l’agriculture, de la forêt et de l’environnement (Etat), et bien entendu de la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie. L’ISEE, l’Adraf sont aussi des partenaires sur plusieurs opérations.

Leurs préoccupations et leurs attentes font l’objet d’une prise en compte dans la programmation scientifique quinquennale de l’IAC, avec une révision annuelle en leur présence. Cette collaboration se traduit également à travers des conventions pour des expertises, ou encore la participation à l’élaboration de textes réglementaires.

On citera aussi des participations à de nombreux comités techniques : GDS-A (lutte contre la tique) et le GDS-V (protection des végétaux, notamment le bunchy-top du bananier) pilotés par la chambre d’agriculture, le comité d’homologation des pesticides de la Davar, les comités techniques travaillant sur les dossiers Agriculture responsable et Agriculture biologique océanienne, etc.

 Monde agricole et rural

Répondant à sa mission de recherche finalisée dédiée à l’agriculture, l’environnement et la sociologie rurale, l’IAC entretient des relations étroites avec de nombreux organismes professionnels du secteur agricole : chambre d’agriculture, syndicats professionnels, monde associatif, …

 Sociétés privées

Parmi les sociétés privées, les principales concernent le secteur de la mine, domaine incontournable en Nouvelle-Calédonie. Les sollicitations sont généralement orientées sur des problématiques de gestion de la biodiversité présente sur les massifs ultrabasiques, de restauration de milieux dégradés, ou encore d’impact des projets miniers sur les populations.

Des accords de partenariat ou des conventions particulières pour des études ont ainsi été conclus avec plusieurs de ces acteurs privés (SLN, KNS, Vale NC, SMGM).