Retour accueil

Emergence et logiques des entrepreneurs locaux


Les chefs d’entreprises du BTP, investisseurs par excellence, ne sont pas souvent considérés dans les nomenclatures professionnelles comme des agriculteurs, lorsqu’ils ont une activité complémentaire dans ce secteur. Pourtant, leurs productions agricoles sont souvent plus importantes. De plus, l’implantation de plusieurs projets industriels a permis aux entrepreneurs de se procurer des engins mécanisés pour des travaux de BTP qui sont également utilisés pour les activités agricoles. De ce constat, cette étude, de portée plus générale, s’intéresse à la mécanisation de l’agriculture et la production agricole effectuées par ces chefs d’entreprises.

Objectifs

Il s’agit de :
  • prendre la mesure de ces pratiques agraires,
  • évaluer leurs importances en termes de productions agricoles, de revenus et d’exploitation des surfaces agricoles,
  • évaluer le temps consacré à l’activité agricole et le travail en tant que force de production,
  • et d'en évaluer les effets sur l'environnement.
Stratégies

Ce projet de recherche débutera en 2013, une stagiaire appuiera ce travail afin de le valoriser dans le cadre de sa formation universitaire. Il s’agira d’enquêter plusieurs chefs d’entreprises vivant dans les communes rurales de la Nouvelle-Calédonie qui ont également une activité agricole. Ce projet de recherche sera mené en deux temps, une première année sera consacrée aux chefs d’entreprises disposant de moins de 10 salariés, avant d’étudier en 2014 les trajectoires des chefs d’entreprises qui ont plus de 10 salariés.

L’étude sera effectuée par des enquêtes qualitatives, l’analyse secondaire de données concernant les entreprises, les premiers terrains d’enquête seront situés en province Nord, puis en province Sud en 2014. Il s’agira de mesurer la surface agricole utilisée, d’évaluer la quantité agricole produite, d’étudier les choix en matière de techniques agricoles, de travail, sur les questions environnementales et les revenus générés par cette activité. Cette enquête sera complétée par une étude des parcours des entrepreneurs et des trajectoires des exploitations agricoles.

L’enjeu in fine de cette enquête sera de prendre la mesure de la place de cette agriculture en raison de l’invisibilité de cette pratique dans les nomenclatures professionnelles et dans la catégorisation du métier d’agriculteur. Il s’agira de construire puis de déconstruire la définition du métier d’agriculteurs afin de mesurer l’hétérogénéité des pratiques des individus qui effectuent l’agriculture.

Partenariat

Financement
  • IAC

Durée : 2 ans


Contacts

Sonia GROCHAIN
Tèl: (687) 47 76 16
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.