Retour accueil

Savoirs locaux des agro- et écosystèmes


Depuis une dizaine d’années envi­ron, les « feux de brousse » sont devenus un sujet de préoccupation majeur dans le débat public en Nou­velle-Calédonie. L’émergence de nouveaux enjeux sociaux, politiques, économiques et culturels autour de la « protection de l’environnement » et de la « biodiversité » a en effet conduit par contrecoup de nombreux acteurs (institutions, ONG, respon­sables coutumiers…) à souligner les effets néfastes des feux non maitri­sés – autrement dit des incendies – qui endommagent d’importantes portions de ce territoire. Dans un contexte de fortes mutations éco­nomiques, sociopolitiques et cultu­relles, il s’agira de comprendre les processus de changement/transfor­mation social/e à l’œuvre à travers la mise en place de ces politiques et de saisir les mécanismes de cette transformation en même temps que les moyens de les suivre et de mettre en place un dispositif public adapté.

Réalisée dans le cadre d’un contrat doctoral CIFRE/CRAPS entre la Province nord de la Nouvelle-Calédonie et l’Etat, la présente étude entend répondre de façon spécifique aux besoins de résultats opérationnels de la Province nord (DDE.E) en matière de lutte contre les incendies et les feux de brousse, et plus largement en matière d’élaboration de sa politique environnementale. Ce faisant, cette thèse vise la validation d’un Doctorat en Anthropologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS – Centre Norbert Elias - Marseille), sous la direction de Pierre-Yves Le Meur.

Objectifs

La thèse s’articule autour de trois axes/objectifs principaux : la construction des enjeux environnementaux en Nouvelle-Calédonie, l’analyse des politiques environnementales en lien avec les incendies et la compréhension des expériences, des savoirs locaux et des pratiques du feu en lien avec les usages de l’espace.

Stratégies

Cette deuxième année de travail (2012) a permis de stabiliser le processus d’enquête (les questions à explorer) en identifiant les thématiques pertinentes relatives aux feux de brousse sur deux sites d’enquêtes (rapport au foncier, lutte contre les espèces invasives, écart dans la perception de la nocivité du feu, maitrise d’un certain nombre d’usages du feu – en particulier dans les champs – associés à une valeur positive du feu, constitution d’une arène locale incluant l’intervention d’un acteur extérieur, etc.). Le travail sera donc poursuivi en 2013, dernière année de l’étude, qui comprendra près de 9 mois d’enquête in situ, sur les trois sites identifiés (3 mois à Bopope, 3 mois à Tiwaé, 2 mois et demi à Gohapin).

Par ailleurs, l’année 2012 a vu l’apparition d’un nouveau plan ORSEC feux de forêt, sa mise en place pose des questions quant à la gouvernance du risque incendie, et l’articulation entre les différents acteurs impliqués (Communes, Pompiers, Sécurité Civile – question de la place des ONG ou autres associations, et de la Province, dans le dispositif d’intervention). Cette dimension sera explorée en 2013, et intégrée à l’axe de recherche sur les politiques publiques environnementales de la Province nord.

Le travail de recueil des données (enquête de terrain et réalisation d’entretiens) sera donc poursuivi en 2013, dans les trois sites d’étude, mais aussi auprès de tous les acteurs de la politique publique environnementale identifiés. Par ailleurs, l’année 2013 sera également l’occasion de travailler en partenariat avec la Province nord (DDE.E) sur la nouvelle campagne de sensibilisation aux risques d’incendies.

Partenaires

IRD
DDE.E
Province Nord
EHESS
ANR INC
(IRD-UMR Espace-Dev et IFP)


Contact

Marie TOUSSAINT
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.