L'Institut agronomique néo-Calédonien est un organisme de recherche original et unique
en Nouvelle-Calédonie. Il mène des recherches finalisées en appui au développement
rural du pays, centrées autour des enjeux d'agriculture durable, d'environnement
exceptionnel à préserver, et de transformations du monde rural.
Retour accueil

Les moyens scientifiques et techniques

240Les équipes de l’IAC disposent de nombreux outils adaptés à leurs travaux, permettant de réaliser des études agronomiques, sur la faune, la flore, les sols et les champignons de Nouvelle-Calédonie. Ces équipements, acquis au nom de l’IAC ou en partenariat avec d’autres organismes de recherche locaux, servent à mener des expérimentations à différentes échelles du vivant : populations, organismes, tissus, cellules, gènes.

Les activités de recherche menées au sein de l’axe I se déroulent sur plusieurs sites, appelés « station de recherche agronomique » (SRA), disposant d’équipements permettant de mener des expérimentations agronomiques en plein champ, sous serre, ou en enceintes climatiques, des équipements d’imagerie, de mesure de paramètres et d’analyses. Les recherches s’appuient également sur des laboratoires (laboratoire d’entomologie à Pocquereux, laboratoire de parasitologie à Port Laguerre).

L’axe II dispose de pépinières, d’équipements (plusieurs enceintes de germination, matériels de mesure,…), et de terrains d’expérimentation in situ. Il s’appuie aussi sur la plateforme du vivant et son plateau de biologie moléculaire, outil commun pluri-institutionnel basé à l’IRD.

L’axe III conduit l’essentiel de ses travaux sur le terrain dans le cadre d’enquêtes, de réunions avec les acteurs du développement, les porteurs de projet.

Les stations de recherche, serres et pépinières

Les stations de recherche agronomique

  • La Station de recherche agronomique (SRA) de Pocquereux (La Foa) s’étend sur 90 hectares et héberge de nombreux vergers expérimentaux consacrés aux cultures fruitières tropicales. Les 18 ha de verger abritent une remarquable collection d’agrumes, de plus d’une centaine de cultivars, dont les cinq espèces du genre endémique Oxanthera.. Au total sur le site environ 120 espèces d’arbres fruitiers (agrumes, manguiers, litchis, avocatiers...) sont en collection en plein champ et représentent près de 400 cultivars.
  • La SRA de Saint-Louis (Mt Dore) s’étend sur quatre hectares. Pépinières, serres, cultures en plein champ, laboratoire, matériels agricoles... les équipes de recherche de Saint-Louis disposent d’outils pour mener des études sur la valorisation des plantes locales d’intérêt ornemental, ainsi que sur les plantes maraîchères et traditionnelles d’intérêt alimentaire.
  • La SRA d’Atha (Maré) est le seul site de l’IAC implanté dans la province des Îles. Pépinière, serre, cultures expérimentales de plein champ... la station possède des équipements techniques permettant de mener des recherches agronomiques et mettre en collections sécurisées de nombreuses variétés de plantes d’intérêt alimentaire : choux kanak, bananiers locaux, avocatiers, diverses espèces fruitières.
  • La Station de Ponérihouen abrite une collection de caféiers en plein champ uniques et originaux (une soixantaine de cultivars, d’arabica, robusta, Catimor).

Serres et pépinières

Une dizaine de pépinières et serres réparties dans pratiquement tous les sites de recherche permettent d’étudier, sécuriser et diffuser plusieurs centaines d’espèces végétales endémiques, locales ou introduites.

Imagerie

La plupart des laboratoires et des équipes de recherche sont équipés de loupes binoculaires, microscopes, appareils photo numériques performants. Les images de la faune et de la flore réalisées permettent d’alimenter une banque de données sur la biodiversité néo-calédonienne.
Acquisitions récentes : microscope optique à contraste de phase, loupe trinoculaire, stéréomicroscope.

Les laboratoires, équipes et plate-forme

Laboratoire de parasitologie animale

Le laboratoire de parasitologie animale de Port-Laguerre dispose d’outils techniques réservés à l’analyse, l’observation et l’identification des parasites internes et externes d’élevage ainsi qu’au diagnostic de maladies.
Equipements principaux : chambre d’incubation, hotte aspirante, microscopes, ...

Laboratoire d’entomologie appliquée

Le laboratoire d’entomologie appliquée situé à Pocquereux permet d’étudier les insectes locaux, notamment les ravageurs et auxiliaires de culture. Des salles sont réservées à la collection des insectes et aux élevages de diptères. Sur demande des partenaires, le laboratoire identifie des insectes (228 insectes en 2011).
Equipements principaux : chambre d’élevage, loupes binoculaires, système de photographie Microvision, boites de collection...

Laboratoire de physiolo¬gie végétale

Le laboratoire de physiologie végétale situé à Pocquereux réalise des analyses phy-siologiques et biochimiques, sur les fruits issus des vergers de la station.

Equipe écologie animale

L’équipe d’écologie animale, implantée à Port-Laguerre, réalise des observations écologiques (répartition, déplacements, biologie, menaces, dynamique de populations…) sur les espèces animales locales. Acquisitions récentes : balises Argos, enregistreurs sonores, jumelles longue portée.

Equipe écologie végétale

L’équipe écologie végétale, en partie basée à Port-Laguerre et sur Nouméa (à l’IRD), s’intéresse en particulier au fonctionnement des écosystèmes forestiers, aux maquis miniers et aux espèces endémiques (caractérisation des dynamiques de reconstitution de formations végétales, écologie des semences d’espèces végétales, dispersion de graines, restauration écologique, conservation de milieux, sauvegarde d’espèces rares et menacées…).
Equipements : chambres froides, enceintes climatiques, étuves, loupes binoculaires, …

Plate-forme du vivant

La plate-forme du vivant, installée dans les locaux de l’IRD à Nouméa, est une plate-forme équipée d’outils de biologie moléculaire, acquise et utilisée en partenariat entre cinq organismes de recherche du territoire (IAC, IRD, UNC, Ifremer, IPNC). Ce dispositif répond aux critères d’excellence internationale et permet aux équipes de l’IAC de réaliser des analyses en génétique et biologie moléculaire de pointe, telles que des génotypages, séquençages et analyses transcriptomiques.
Equipement : un séquenceur, nanodrop ND-1000, thermocycleur Q-PCR 96 puits, thermocycleur 96 puits Veriti, congélateur - 86°C, agitateur incubateur orbital 420, centrifugeuse réfrigérée, lecteur microplaques, étuves…

Voir la liste du matériel scientifique et technique acquis récemment