Retour accueil

Rapport intermédiaire

2013-FOG-palmier-endemique txtConservation du palmier endémique de la Nouvelle-Calédonie Saribus Jeanneneyi (Becc.) C.D. Bacon & W.J. Baker
Expérimention de mise en germination

 

Fogliani B, Gâteblé G, et Zongo C.

2013

Rapport de convention sur fonds privés
Convention IAC/Province Sud n°539-13
intermédiaire, 13p.

Rapport confidentiel


Résumé
Saribus jeanneneyi est le seul représentant autochtone du genre et de la sous-tribu des Livistoniae en Nouvelle-Calédonie. Inféodé à l’extrême Sud de la Grande Terre, ce palmier monocaule aux feuilles palmées fit l’objet d’une récolte intensive pour son coeur comestible par les détenus du pénitencier de Prony dans les années 1890. Considéré comme disparu depuis la fin du 19 ème siècle, il a été de nouveau identifié en 1980 par MM MacKee et Moore sur la base d’une feuille montrée par un chasseur du grand Sud. La population naturelle, ne comprenant qu’un individu adulte et une dizaine de juvéniles, est confinée dans une aire provinciale protégée du Sud. Cela fait de ce palmier le plus rare et le plus original de Nouvelle-Calédonie, et l’une des espèces végétales néo-calédoniennes les plus rares et les plus menacées du fait de la faible dimension de son peuplement et qu’il soit localisé sur un site unique.

Dans ce cadre, la province et Vale N-C mettent en commun les moyens nécessaires au suivi des populations sauvages de S. jeanneneyi, à la protection du semencier et à la récolte des graines, en vue de la multiplication par voie sexuée de cette espèce, puis de placer les individus obtenus sur des sites protégés adaptés dans le périmètre du parc provincial de la Rivière Bleue. Cette aire protégée a été identifiée et retenue du fait qu’elle présente des conditions climatiques et édaphiques analogues à celles observées dans le secteur du peuplement original, et qu’elle est gérée par une équipe présente en permanence.

Les présents travaux s’inscrivent en outre dans le programme visé à l’annexe 8.3 de la convention n°C238-09, entre la province et Vale N-C, fixant les modalités techniques et financières de mise en oeuvre de la démarche pour la conservation de la biodiversité, en réponse à l’article 8.2 de l’arrêté 1467-2008/PS du 9 octobre 2008 autorisant Vale N-C à exploiter une usine de traitement de minerai en « Baie Nord », commune du Mont Dore. Par ailleurs, elle constitue la poursuite des efforts des partenaires Vale N-C, IAC et province Sud en vue de la multiplication et de la mise en protection ex situ de Saribus jeanneneyi initiés en 2009 (C.255-09). Pour ce faire, il est convenu de mettre en germination contrôlée les semences récoltées en 2013, puis d’élever les plantules jusqu’à un stade où elles seront mises en terre, après une période d’acclimatation au parc provincial de la Rivière Bleue.

Le présent rapport intermédiaire a pour objet de faire un point synthétique sur la réception et sur la mise en germination des semences livrées à l’IAC en cette année 2013.