Retour accueil

Rapport d'étude

01-QEN-wadra bay resortAppréhension des impacts économiques et socioculturels du projet hôtelier "Wadra Bay Resort"

 

Qenegei Mado-Océane, et Grochain Sonia.

2014

Rapport d'étude sur fonds public
IAC-Axe 3 / SODIL
92p.

Document en attente de diffusion


Résumé
Dans un but de développer l’économie, de dynamiser l’activité touristique et de « pallier » au déficit de structures hôtelières dans les îles Loyauté, la SODIL avec la volonté commune des propriétaires terriens concernés se lancent dans la construction d’un complexe hôtelier 4/5*, unique structure de haut standing dans la Province des iles Loyauté, à la tribu de Mou, Lifou. L’étude d’impacts économiques, environnementaux et socioculturels d’un complexe hôtelier met en avant la responsabilité sociétale des entreprises qui se répand depuis les années quatre-vingt-dix en trouvant son fondement dans le développement durable. Dans un contexte de développement économique, les relations entre les différentes parties prenantes sont primordiales, car d’elles dépend la réussite du projet économique. Dans ce but, l’étude propose d’évaluer par un audit, les attentes et les dynamiques sociétales (économiques, sociales, culturelles, institutionnelles)qui pourraient être engagées dans le cadre de cette activité hôtelière. Cette étude s’accompagne d’un questionnement sur les approches environnementales : les discours, les modes de préservation de l’environnement et les inquiétudes environnementales. La réglementation en vigueur, les dynamiques des entreprises et leurs organisations, les dynamiques culturelles et sociales font également l’objet d’une attention particulière. Dans ce but, les différentes parties prenantes volontaires du projet ont été enquêtées, c’est-à-dire les individus ou groupes sociaux qui souhaitent établir des relations, qu’elles soient d’ordre économique, environnemental, social ou culturel en mettant en avant les risques et opportunités, afin de favoriser un développement local. Cette étude ne peut être réalisée sans l’approche communément appelée Field Research, qui allie toutes les méthodes d’enquêtes. Les analyses secondaires des données statistiques ou de documents sont primordiales afin de déterminer les contextes économiques, sociaux et culturels du pays Drehu et du district de Lössi en particulier. Mais les enquêtes qualitatives qui permettent de rester au plus près des discours, des attentes et recommandations sont également importantes. Ces travaux d’enquêtes ont duré deux mois et demi auprès de la population de Mou, Xodré, Luengöni, et de Hunöj. La consultation a été également concernée « les forces vives » de l’île, permettant de récolter des données, leurs avis mais également les éventuelles recommandations. Les données sont également issues des études similaires dans le domaine. Au total, quatre-vingt personnes ont été interrogées.