Retour accueil

Rapport d'étude

couv-facteurs mecanisme agriFacteurs et mécanismes de sorties de l'agriculture

 

Bouard Séverine, et Apithy Leïla.

2014

Rapport d'étude sur fonds public
IAC/CIRAD/PN/PI/Gouv.nc
93p.+annexes

Document en texte intégral


Résumé
Les résultats du RGA 2012 montrent que le nombre d’exploitations agricoles a reculé de 19% depuis 2002. Cette transformation de l’économie calédonienne pose des questions en termes d’emplois, d’aménagement du territoire, de dépendance alimentaire mais aussi de cohésion sociale, notamment entre les espaces urbains et ruraux. Pour éclairer les raisons objectives de la sortie de l’activité agricole, l’IAC s’est vu confier une enquête spécifique sur les facteurs de sortie de l’agriculture. À travers une approche combinant données quantitatives (200 questionnaires) et qualitatives (35 entretiens approfondis), l’étude démontre le maintien d’une pratique « résiduelle » de l’agriculture et de l’élevage, dont la vocation marchande est fortement réduite par rapport aux pratiques enregistrées pour l’année 2002. Si les anciens exploitants ont déclaré avoir fait face à de nombreuses contraintes agro-climatiques et techniques, les processus de sortie de l’agriculture ne peuvent être déconnectés d’événements vécus par les membres des ménages agricoles. L’impact de ces événements est peut-être moins direct sur les exploitations mais il est au moins aussi important pour les systèmes d’activités. Ainsi les anciens exploitants enquêtés sont nombreux à déclarer que les changements professionnels, problèmes de santé, difficultés financières des membres de leur famille ont entrainé une baisse de leur activité agricole. Quelle que soit la strate de l’échantillon considérée, les problèmes de santé ou le décès d’un membre du ménage sont ceux qui ont l’impact le plus sévère sur l’évolution de l’exploitation. Au final, l’enquête permet de distinguer quatre profils types de trajectoires de sortie de l’agriculture :Les sorties liées à la « diminution des aptitudes » des chefs d’exploitation; Les sorties liées à des bifurcations professionnelles; Les trajectoires fluctuantes; Les sorties liées à des migrations. L’approche qualitative permet d’affiner encore cette typologie, en 7 « sous profils » proches statistiquement mais sociologiquement bien distincts. Finalement, les sorties de l’agriculture n’ont pas une cause unique mais sont le résultat d’une combinaison de contraintes qui s’exercent à la fois sur le ménage agricole et sur l’exploitation et qui aboutissent à l’arrêt ou, au moins, à la forte diminution de l’activité.