Retour accueil

Rapport d'expertise 2015

MIL-expertise letchis-txtRapport d'expertise sur les dégâts occasionnés sur les letchis du verger Mango à La Tontouta en septembre 2014


Mille C
, Marchal L, et Cazères S.

(mai) 2015

Rapport d'expertise
IAC
11p.

Consultation sur demande

Résumé
La culture du letchi (Litchi chinensis SONNERAT, 1782) remonte à près de 150 ans en Nouvelle‐Calédonie puisqu'il y a été introduit en 1865, par le réunionnais Evenor de Greslan, à Dumbéa. Même si la production reste très aléatoire dans le pays, c'est un fruit très apprécié et qui reste cher sur les étals néo‐calédoniens. Les ravageurs connus jusqu'à présent sur letchis étaient essentiellement des ravageurs des tiges, feuilles, fleurs et fruits mais l'arbre en lui‐même et ses branches n'étaient pas la cible de ravageurs pourtant nombreux en Chine ou ailleurs. Seuls quelques insectes foreurs de branches étaient connus, le Boreur du Letchi, Xylothrips religiosus (BOISDUVAL, 1835), un coléoptère Bostrichidae qui ne s'attaque qu'aux arbres malades ou affaiblis mais en aucun cas aux arbres vivants, le Charançon du Letchi, Orthorhinus cruciatus MONTROUZIER, 1861, le Charançon cylindrique Orthorhinoides cylindricus MONTROUZIER, 1861, tous deux des Curculionidae, et enfin le Scolyte des Annones, Xylosandrus compactus (EICHHOFF, 1875), mais qu'on ne trouve que sur les tiges et les branches mais pas sur les charpentières. Nous avons donc été amenés à rechercher la cause de ces symptômes intrigants qui nous ont été rapportés fin septembre 2014. La présente expertise a permis d'identifier un nouveau ravageur du letchi de la superfamille des Curculionoidea et de la famille des Anthribidae, sous‐famille des Anthribinae : Acanthopygus griseus MONTROUZIER, 1861.