L'Institut agronomique néo-Calédonien est un organisme de recherche original et unique
en Nouvelle-Calédonie. Il mène des recherches finalisées en appui au développement
rural du pays, centrées autour des enjeux d'agriculture durable, d'environnement
exceptionnel à préserver, et de transformations du monde rural.
Retour accueil

Rapport d'étude 2016

2016-MIL-lute integree insectes par microch-txtLa lutte intégrée des insectes ravageurs de cultures par les Microchiroptères. Un service écosystémique réalisé par les chauvessouris insectivores.



Millon L
, Marchal L, Mille C, et Brescia F.

(octobre) 2016

Rapport d'étude IAC, Axe 1 et 2, 31p.


Accès libre



Essentiel à retenir :

- Les Microchiroptères sont des mammifères insectivores de petite taille. Pourtant, ces espèces rendent un important service écosystémique à l'Homme : elles participent à la régulation des populations d'insectes vecteurs de maladies et ravageurs de culture.

- En diminuant l'abondance des insectes, les Microchiroptères limitent ainsi les dégâts sur les végétaux et limitent la perte de rendement.

- En Nouvelle-Calédonie, environ 80 % des genres de ravageurs économiques connus appartiennent aux ordres d'insectes les plus consommés par les cinq espèces de Microchiroptères locales.

- Ainsi, cette étude s'intéresse aux relations entre l'activité des Microchiroptères et l'abondance des insectes dans des parcelles de vergers agricoles à la station de l'IAC de Pocquereux.

- Des enregistrements d'ultra-sons (permettant de définir l'activité des Microchiroptères) et des captures d'insectes (permettant de définir l'abondance des insectes) ont été réalisés simultanément.

- L'activité des Chalinolobus et/ou des Miniopterus est positivement corrélée à l'abondance des Coléoptères, des Hémiptères et des Hyménoptères.

- L'un des résultats les plus importants est que les Chalinolobus, espèce de chauvesouris endémique du territoire, pourrait avoir un rôle dans la régulation des Cicadellidae, insectes vecteurs de virus phytopathogènes.

- Des études complémentaires sont nécessaires : par exemple, une expérience in-situ est largement utilisée en milieu tropical pour mettre en évidence les services écosystémiques rendus par les Microchiroptères en milieu agricole. La lutte intégrée par les Microchiroptères doit être prise en compte. L'analyse des contenus stomacaux ou des fèces de Microchiroptères permettrait aussi de conclure plus précisément leur régime alimentaire.

- Des méthodes pour favoriser les populations de Microchiroptères en milieu agricole existent déjà. Leur mise en application permettrait de contribuer à la préservation de ces espèces de mammifères terrestres natifs de Nouvelle-Calédonie.





Résumé : Le principal rôle des Microchiroptères dans l'écosystème est cependant lié à leur régime alimentaire : la majorité d'entre eux sont insectivores. Ils sont les premiers consommateurs d'insectes nocturnes, et peuvent consommer leur propre poids en insectes en une nuit, notamment en période de reproduction. Ils participent ainsi naturellement au maintien de la stabilité des écosystèmes.




Enregistrer

Enregistrer