Retour accueil

Rapport intermédiaire

2013-HAV-placostylus Achatina texte

Potentialités des escargots natifs (Placostylus) et introduits (Achatina) comme indicateurs de la qualité du milieu forestier

 

Haverkamp Cédric, et Brescia Fabrice.
2013. 19p.

Rapport intermédiaire
IAC-Axe 2 / Province Nord

Confidentiel

Résumé

"Les escargots de grande taille du genre Placostylus présentent une répartition très limitée au niveau de quelques îles du Plateau Mélanésien uniquement. En Nouvelle-Calédonie, 6 espèces du genre Placostylus, toutes endémiques à l'archipel se rencontrent sur la Grande-Terre. Ces escargots sont communément appelés bulimes. L'espèce la plus connue est le bulime de l'Ile des Pins (coquille d'environ 10 cm de hauteur) qui est collecté en forêt pour être ensuite commercialisé après avoir été préparé (à la Bourguignonne). Les escargots géants Africains (Achatina fulica) ont quant à eux été introduits volontairement en Nouvelle-Calédonie ; cette espèce envahissante constitue aujourd'hui une menace sérieuse pour les écosystèmes et les milieux agricoles. Elle entre en compétition pour l'espace avec la malacofaune native ; redoutable herbivore, elle impacte la régénération d'essences végétales et constitue un ravageur des cultures.
La malacofaune terrestre de la Province nord est marquée par la diversité des bulimes puisque chacune des 6 espèces connues y est présente. Les Placostylus sont inféodés à la litière de feuilles des forêts primaires (forêts sèches ou humides) tandis que les escargots géants Africains sont plus ubiquistes et peuvent se rencontrer depuis les milieux primaires, secondarisés et/ou anthropisés.

En 2013, dans le cadre d'une convention d'étude entre la province nord et l'IAC, une campagne de terrain permettant d'affiner la distribution et la persistance de populations viables des escargots du genre Placostylus sur le territoire de la province nord sera initiée afin d'identifier les zones prioritaires pour la conservation. Les bulimes, par leurs traits d'histoire de vie si particuliers (croissance très lente, longévité, faibles déplacements) peuvent constituer de précieux indicateurs de la qualité des milieux forestiers et notamment de la qualité de la litière et/ou du niveau de pression de certaines espèces envahissantes prédatrices ou concurrentes. Il apparait également opportun au cours des suivis de relever la présence et d'analyser l'abondance de l'escargot géant Africain envahissant (Achatina fulica).

Conformément à l'article 2.z. de la convention de collaboration IAC/province nord n°12C239, le présent rapport à pour but de :
- réaliser un état de la bibliographie sur le sujet (diversité, écologie, distribution, sensibilité, statut de protection, rôle potentiel des mollusques terrestres comme bio-indicateur de l'état forestier)
- définir le cadre et les moyens à mettre en application pour réaliser des prospections de terrain (méthode de quadrats temporaires) sur l'ensemble de la province nord afin de cartographier et caractériser les populations résiduelles de bulimes, et la distribution du gastéropode introduit et envahissant, l'escargot géant Africain Achatina fulica.
- élaborer selon quel protocole les bulimes (et Achatina) pourraient intervenir dans un dispositif d'appréciation de l'état de conservation des habitats forestiers."